Ca y est. L'hiver est là. Et encore. Une petite excursion dans le centre de la France m'a permis de constater qu'on était plutôt privilégiés dans le Nord. Pas de neige, pas de verglas, la belle vie.

N'empêche, j'ai cousu de l'utile et chaud et je suis bien contente de l'avoir fait. Même si, honnêtement, la confection n'a pas été une partie de plaisir (mais j'oublie vite):

DOUDOUNE 2

 Veste issue du livre "L'élégance du noir". Tissu extérieur bleu matelassé (Les coupons de Saint Pierre) et doublure coton japonisante achetée je ne sais plus où et, surtout, je ne sais vraiment pas pourquoi tant je l'ai trouvée triste finalement.

DOUDOUNE 3

Cette veste (apparemment facile) m'a donné toutes les peines du monde à coudre. Rien ne s'emboîtait correctement, j'ai tout monté à l'envers à chaque fois et ai du découdre ce tissu tout fin à moultes reprises, etc... Vraiment, je l'ai détestée tout le long du week-end que je lui ai consacré.

Mais (et c'est un grand Mais), elle s'est avérée hyper chaude à porter. Et ça, ça mérite d'oublier tout le reste.

DOUDOUNE 3

DOUDOUNE 2

DOUDOUNE 1

 

 J'ai donc bien chaud à présent. Ca adoucit un peu ma peine quand je regarde ma machine à l'agonie (mais je l'emmène en réparation mardi. Youpi!) et quand je peste après Canalblog qui visiblement me déteste puisque je ne reçois plus aucune notification de chez eux. Vous avez les mêmes problèmes?