J'en ai appris des choses ces deux derniers soirs ! Et rien qu'en cousant ces 2 petites trousses, pourtant déjà faites plusieurs fois, pour les maîtresses du Feu Follet qui ont eu la patience de le supporter deux mois durant, de lui apprendre à coller des gommettes, à faire des bonhommes de fruits, de changer sa couche 3 fois par matinée, etc...

 

 LFF4

 

Bref, quoi de neuf alors?  Et bien, j'ai (enfin!!) appris à faire une couture à points invisibles! Je voyais chaque fois cette mystérieuse petite phrase (tout projet est encore une immense  zone d'ombre pour moi): "retournez et fermez l'ouverture à points invisibles"  mais je n'arrivais pas à comprendre comment ça fonctionnait. Et, hier, miracle (ou merci internet) j'ai compris! Ça va vraiment changer ma vie.  Je rentre dans le cercle vertueux des finitions un peu moins pourries. Youpi!

Pour le deuxième apprentissage, j'ai un problème depuis toujours (je suis récemment tombée sur des cahiers de CP et vraiment, vraiment, je n'étais déjà pas très minutieuse): je ne sais pas tracer un trait droit. Et ça, en couture, c'est vraiment handicapant parce que je me retrouve toujours avec des écarts de plusieurs centimètres entre le haut et le bas de ma pièce de tissu. Affreux! Et donc, hier, atterré par tant de gaucherie (et aussi parce que je le gêne avec mes lamentations quand il regarde Pékin Express) mon mari a entrepris de m'expliquer comment m'y prendre. Avouons le, il a failli craquer d'entrée de jeu quand je lui ai dit que je voulais un carré de 28 par 30. Malgré un bac S, je ne suis manifestement pas super douée en géométrie. Mais il est gentil et il a persévéré. Et même si pour l'instant ça n'a servi à rien du tout parce que je suis toujours aussi mauvaise, je suis sûre que cet atelier mathématique finira par porter ses fruits et (I have a dream) qu'un jour, je ferai quelque chose de propre, sans bourrelet disgracieux ni couture apparente.