Double frustration même ! 

Tout a débuté hier. J'avais prévu de me récompenser de ma dure journée de travail en passant une petite commande de laine Miel dans laquelle je suis en train de tricoter un bonnet pour ma luciole et qui ferait un pull sublîme pour aller avec mon deuxième objet de frustration.

IMG_3409

J'ai donc passé la journée entière à ronchonner entassée sous mes papiers en pensant à ce mini shopping virtuel. Et, oh enfer et damnation, je me suis aperçue à 19 heures que ce coloris est en rupture de stock à peu près partout. Réapprovisionnement prévu au mieux en semaine 44 !! Mais c'est looooooiiiiin la semaine 44 ! D'ici là, je n'y penserai peut être même plus et le destinataire du pull se sera enrhumé mille fois...

J'étais à deux doigts de basculer dans la folie la plus dure mais réussissais à faire face à cette cruelle déception en me raccrochant au petit pantalon que je devais tenter dans un magnifique velours bleu canard. 

IMG_3407

Mon coeur gonfla de joie quand ma boîte s'ouvrit à la fois sur le tissu commandé et sur le patron qui allait avec. Joie de courte durée. Piouff ! Mais c'est fou comme c'est compliqué à faire un pantalon ! Une quinzaine d'obscures étapes dont trop peu sont facultatives. Par exemple, il paraît qu'on est O-BLI-GEE de faire la couture d'entrejambes! Non mais !

Je dois me rendre à l'évidence, je suis loin d'être au niveau ! J'avoue, j'aurais pu m'en douter quand j'ai raté le pantalon précédent au patron ultra facile pourtant...

Il va me falloir patienter encore loooooongtemps. Jusqu'à un temps où le velours bleu canard ne pourra plus être porté en public et/ou où l'enfant sera trop grand pour que je case un pantalon entier dans moins d'un mètre de tissu. 

Bref, j'ai beau retourner le problème dans tous les sens, je ne vois qu'une seule solution. Je m'en vais couper ce beau tissu pour en faire une petite robe trapèze fastoche à faire et tant pis si mes enfants sont des garçons. Après tout, réserver les robes aux filles, c'est sexiste et dépassé.